C’est dans une école dédiée à des enfants en situation de lourd handicap que Fernand Melgar a choisi de poser sa caméra. Tout en douceur, presque sur la pointe des pieds, il nous invite à pénétrer le quotidien de cinq d’entre eux et à suivre les minimes et pourtant prodigieux progrès qu’ils font, grâce au dévouement sans borne des parents comme des éducatrices. Une vraie petite merveille d’espoir et d’humanité.