Yanie a 14 ans quand il doit quitter la famille d’accueil où il a été placé tout bébé. Myriam et Jacques, qui l’ont élevé, sont en effet en âge de prendre leur retraite. C’est ce moment de transition douloureux que capte la réalisatrice, celui où Yanie doit se séparer de ceux avec qui il a grandi pour aller habiter chez Vlassia et William, sa nouvelle famille, quand il n’est pas avec sa mère, sortie de prison un an auparavant. Son film réussit à saisir avec une force et une justesse rares les conflits de loyauté où se trouvent bien souvent pris ces enfants, tiraillés entre des parents pas en capacité de les élever et des familles aimantes qui ne sont pas complètement les leurs.