Le lac Volta, au Ghana, est non seulement le plus grand lac artificiel au monde, mais aussi un lieu de travail forcé des enfants. Les réalisateurs Zachary Fink et Alyssa Fedele ont suivi pendant toute une saison les efforts et les risques pris par Kwame, un des responsables d’un centre d’hébergement de la région, pour secourir ces enfants (il a été l’un d’eux), leur donner une éducation, des soins, et les préparer à retourner dans leur famille quand c’est possible. Certains ont vu périr leurs copains dans le lac, la plupart ont subi des violences, un autre ne reconnaît pas sa mère, tant il était jeune quand il a été enlevé. Tous forcent l’admiration par leur volonté et leur dignité.