Pendant un an et demi, le réalisateur Stan Zambeaux et le journaliste Edouard Zambeaux se sont immergés dans un centre d’hébergement d’urgence en plein cœur de Paris, L’Archipel. C’est par les voix et les yeux d’adolescents vivant sur place, des jeunes participant à un atelier de création de chansons, qu’ils racontent ces lieux. Le centre est alors sur le point de fermer ses portes, obligeant les familles à plier bagages une fois de plus. De l’Archipel, il ne reste aujourd’hui que ces inoubliables portraits d’enfants, «sérial déménageurs» comme se décrit l’un d’eux, et l’émerveillement face à leur impressionnante capacité de résilience.