C’est un camp d’été bien particulier que ce Summerwar, créé par le Régiment Azov, une unité paramilitaire d’extrême droite intégrée à la garde nationale d’Ukraine. Les enfants de 12 ans qui y participent sont destinés à devenir de jeunes patriotes prêts à se battre et à mourir pour leur pays. Le réalisateur Moritz Schulz a suivi librement deux d’entre eux : Jasmin, une fillette ambitieuse très entourée par ses parents, et Jastrip un gamin en manque d’affection. Entre exercices de manipulation d’une kalachnikov, combats nocturnes et chants patriotiques, il traque ce qu’il reste d’innocence sous les attitudes guerrières.